La messe de la nation, l’Archidiocèse de Yaoundé célèbre la première édition.

0
80

La messe de la nation, se veut désormais une tradition.  Elle se compte parmi les résolutions importantes prises lors du synode diocésain de 2015.

Comme ce dimanche 14 Mai, la messe de la nation sera célébrée le dimanche qui précède la fête de la nation à compter de cette année. C’est une occasion offerte pour prier pour le Cameroun tout entier de manière intensive à la veille de la fête de l’unité qui se célèbre chaque année en la date du 20 Mai où tous les camerounais se souviennent de cette date où le Cameroun devint un état uni. En prélude à la messe pontificale de ce dimanche 14 Mai une série d’activités a mobilisé les chrétiens de l’Archidiocèse de Yaoundé, qui chaque soir convergeaient à la Basilique de Mvolyé pour prier avec la Vierge Marie et lui présenter de manière pressante ce pays à-elle confié. Toute une semaine marquée par le pèlerinage diocésain, clôturée par la marche pour la paix du sanctuaire de Mokolo à la Basilique. Ce sera donc ainsi pour les prochaines éditions.  Et Mgr l’Archevêque n’a pas manqué de lancer encore un vibrant appel à la fidélité à conserver le riche patrimoine construit par les fondateurs non sans relire en bref l’histoire du Cameroun jusqu’à ce jour et reconnaître toutes les valeurs. Mgr Jean MBARGA, Archevêque de Yaoundé, en présence du premier Ministre Chef du gouvernement, de plusieurs membres du gouvernement et de la foule des chrétiens tous présents en la Basilique, a de nouveau consacré le Cameroun à la Très Sainte Vierge Marie Reine des Apôtres et Patronne du Cameroun comme le firent les Pères Pallotins le 08 Décembre 1890 à Mariemberg. Et pour joindre l’acte à la Prière, Mgr Jean MBARGA déposa aux pieds de la grande Icône de l’autel de la Basilique, le Drapeau Camerounais en signe de consécration et de donation. Un acte dirait-on, acquiescé par le ciel tout qui n’a pas hésité à se manifester aussitôt en laissant apparaître un grand arc-ciel qui, tout entier a enveloppé le soleil qui était aux zéniths et dont les vifs rayons ont radié le ciel bleu sous la grande admiration de tous.

CEN, cfmy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Bienvouloir rédiger votre commentaire!
Bienvouloir entrer votre nom ici